Lettre d’informations n°7 - 15 Octobre 2010

mardi 19 octobre 2010

 

 

 

Confédération
des
Radios
Associatives
N
on Commerciales de Rhône-Alpes

Lettre d’informations n°7 - 15 Octobre 2010


Sommaire

  • L’Editorial  par Gilles Soulhac
  • Actualités    La politique culturelle régionale face au numérique
     
     La  Radio Numérique terrestre
  • Zoom  :   Couleurs FM et l’Economie Sociale et Solidaire
  • Partenaires  La saison des peuples autochtones du CIIP
  • Appel à projets Vie associative - Région Rhône-Alpes

CRANC-RA :
Co-présidents : Véronique Boulieu, Patrice Berger
 
Rédaction : Thierry Borde, Eric Labaj
, Gilles Soulhac
Contact :
cranc-ra@orange.fr

EDITORIAL

par Gilles Soulhac, trésorier de la CRANC-RA


« Et si la citoyenneté devenait le troisième pouvoir… »

Lors d’une conférence sur la malnutrition au niveau de la planète, Jean Ziegler, délégué à l’ONU sur les problèmes de la faim dans le monde posait cette interpellation : « Aujourd’hui c’est un milliard de personnes qui souffrent de la faim. En trente ans, ce nombre a été multiplié par dix, alors que les richesses ont augmenté. Le pouvoir des Etats n’a rien pu faire, le pouvoir des médias n’a rien pu faire, on se rend compte que ce sont les sociétés civiles qui interviennent par des structures associatives venant d’occident. »

« Les sociétés civiles », de quoi s’agit-il ? A cette question, c’est Pierre Rabhi, philosophe et agro-biologiste mondialement connu qui répond de manière précise : « C’est l’ensemble des citoyens qui se mobilisent afin d’intervenir sans intermédiaires politiques ou religieux ».

Pour exemple, c’est notre ministre des affaires étrangère, Bernard Kouchner, qui avant de prendre ce poste répondait de la manière suivante sur les problèmes d’emprisonnement abusif dans certain pays : « En fait les Etats ont souvent moins d’impact que des associations comme Amnesty International par la signature de milliers de citoyens ».

« Citoyen ». Oui, le citoyen, vous et moi ! Nous aurions donc un pouvoir « supérieur » aux Etats sur des enjeux internationaux. Rappelons-nous la "révolution José Bové" qui fit plier l’une des plus grosses structures du monde de l’agro-alimentaire, Mac Donald pour ne pas la citer. Une seule personne devant un conglomérat de multinationales ! David contre Goliath ! Un citoyen contre des géants !

Plusieurs grandes personnalités ont démontré que quelques citoyens pouvaient renverser des idées reçues ou des injustices. Par exemple, Gandhi, qui à lui seul fit prendre conscience à toute une nation de son esclavage, ou Martin Luther King qui révolutionna le système de pensée des Etats-Unis et du monde entier. Des hommes, mais aussi des femmes qui ont permis que des libertés soient respectées, que des tabous soient levés ou que des iniquités soient dévoilées.

Alors aujourd’hui, pendant cette période de transition, de crises financières, écologiques, sociales, alimentaires, n’est-ce pas le moment le plus propice pour les citoyens que nous sommes de s’exprimer ?

Du citoyen aux radios citoyennes

Les radios locales associatives ne représentent-elles pas cette forme de liberté, de par leurs statuts et leurs indépendances de tous organismes ? Une expression de cette citoyenneté...

Les radios locales « associatives » - à différencier des radios « commerciales » - ont encore la possibilité de s’exprimer sur des sujets sans pressions. Pour combien de temps encore ? Peu importe, chaque jour, des milliers de citoyens peuvent s’exprimer sur ce qu’ils pensent, sur les solutions qu’ils proposent au niveau local ou mondial, et sur leur envie de changer le monde. Un contre-pouvoir ! Oui un contre-pouvoir à la soupe de l’information, ou plutôt de l’évènementiel qui est souvent proposé sur les médias traditionnels.

Comme le soulignait un artiste de chanson française, Xavier Lacouture : « Les salles de spectacle ne font pas leur travail. En effet, elles sont subventionnées pour diffusée la culture multiple, mais en fait, elles ne font que reprendre les artistes que l’on voit déjà à la télé, que l’on entend aussi à la radio, et qui sont déjà surmédiatisés. Quelle place pour nous chanteurs de parole dans cette soupe pseudo-culturelle ? ». Il faut être conscient de ce formatage à divers stades de notre vie. Aujourd’hui, soutenir une radio de proximité, une équipe en grande majorité bénévole, c’est un acte politique, au sens premier du terme. Un acte qui permet à la cité d’être représentée.

La CRANC.RA a cette mission au niveau régional. Une représentation de la liberté d’expression garantie par nos radios. Les radios associatives sont encore vivantes, la Confédération aussi. Et elles n’ont jamais été aussi nécessaires.

Gilles Soulhac


ACTUALITES


 La politique culturelle régionale face à la question du numérique

Le Conseil Régional Rhône-Alpes organisait lundi 4 octobre sa première réunion de concertation sur la question : "Le numérique : nouvelle donne, nouvelle politique culturelle". Une première journée de réflexion qui a réunit de nombreux acteurs artistiques et culturels de la région autour de Jean-Pierre Saez, de l’Observatoire des politiques culturelles, du philosophe Daniel Bougnoux ou encore de l’artiste Maurice Benayoun.

"Avec internet et les technologies associées nous savons que nous vivons une révolution majeure dans l’histoire de l’humanité", explique Jean-Pierre Saez de l’Observatoire des Politiques Culturelles, "Internet reconfigure les savoirs, recompose modes de vie, réorganise l’économie du local au mondial, suscite une redéfinition des valeurs qui fondaient les sociétés historiques, réagence les éléments de lien social et de vivre ensemble, induit une refondation de la citoyenneté et du politique à toutes les échelles de gouvernement".

 La "révolution numérique" bouleverse les pratiques et les usages dans de nombreux domaines, elle transforme notre rapport à la culture : numérisation des salles de cinéma, de la radio ou de la télévision, nouveaux développements, nouveaux outils aussi pour les bibliothèques, les musées et tous les établissements culturels ; nouveaux usages enfin pour les citoyens.

Une concertation pour une nouvelle politique culturelle régionale

Face à ce nouveau paysage culturel en constante évolution, le Conseil Régional a décidé de lancer une grande concertation afin d’adapter sa politique culturelle. D’ores et déjà, rappellent Jean-Jack Queyranne et Farida Boudaoud, la Région a décidé d’intervenir dans les dossiers les plus urgents. Ainsi, une plate-forme musicale régionale ([1d-rhonealpes.com->http://1d-rhonealpes.com/]) a vu le jour et un processus de soutien à la numérisation des salles de cinéma va être mis en place.

Lundi 4 octobre, les acteurs culturels et artistiques furent nombreux à se déplacer pour l"occasion : monde de la musique, du cinéma, du théâtre, bibliothèques, Espaces Publics Numériques, médias associatifs, collectifs d’artistes... Cette "nouvelle donne" numérique touche tous les secteurs et implique des incidences diverses... Lire la suite

 

Un nouvel appel en faveur du lancement de la Radio Numérique Terrestre

 
Alors que Michel Boyon, président du CSA devait être entendu mardi 12 octobre à l’Assemblée Nationale par la commission des affaires culturelles et de l’éducation, des opérateurs, diffuseurs, industriels syndicats et organisations professionnelles appellent à un lancement rapide de la Radio Numérique Terrestre.
 
Le texte de l’appel  :
 
Editeurs de radios (Radios Associatives, Radios de service public, commerciales locales et régionales, Réseaux thématiques nationaux, nouveaux entrants), leurs auditeurs, diffuseurs et industriels, nous envoyons aujourd’hui au Gouvernement un signal en faveur du lancement rapide de la Radio Numérique Terrestre en France.
 
Aujourd’hui, la Radio Numérique Terrestre n’est pas un projet, elle est inscrite dans la loi du 5 mars 2007, qui impose que tout récepteur permette la réception numérique à partir du 1er septembre 2012.

Nous souhaitons voir se moderniser le paysage radiophonique français. La France ne peut pas rester inerte face à la volonté d’une majorité d’acteurs de se développer, d’innover et de donner une nouvelle dynamique à ce média. Alors que plusieurs pays se sont déjà lancés dans la Radio Numérique Terrestre, la France tergiverse et donne le sentiment d’immobilisme.

Nous rappelons que la RNT est le seul moyen de garantir l’accès équitable, gratuit et diversifié au média Radio dans un paysage médiatique en plein bouleversement. Les modèles économiques de la radio reposent sur des fondamentaux que la diffusion par satellite et le mode IP ne garantissent pas.

La RNT permettra :


- un enrichissement significatif de l’offre radiophonique (la moitié du public en France, aujourd’hui pénalisé, pourrai enfin recevoir plus de 12 programmes) sans bousculer les équilibres existants ;


- le maintien d’un modèle d’accès simple, gratuit, diversifié et anonyme à l’information, la musique, la culture,…


- la garantie d’une qualité de service sans risque de brouillage ;


- une meilleure qualité du son et une extension des zones de couverture actuelles ;


- de nouveaux services de données associées « passifs » ou « interactifs » en mode connecté ;


- une offre de qualité et diversifiée grâce au rôle d’arbitre du CSA ;


- le maintien d’un réseau d’information fiable et efficace en cas d’urgence ;


- une offre numérique sur tout le territoire (y compris dans les zones rurales).

Nous souhaitons que le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel délivre dès à présent les autorisations des candidats volontaires qui ont été retenus en RNT le 26 mai 2009 sur Paris, Marseille et Nice. Les autres candidats retenus pouvant rejoindre la RNT quand ils le souhaiteront.

Nous proposons également de lancer progressivement la RNT sur les 16 autres agglomérations les plus denses, initialement prévues par le CSA, afin d’initialiser le parc de récepteurs et de limiter le coût pour les éditeurs. Les éditeurs qui le souhaitent peuvent bien entendu rester sur la bande FM.

Nous souhaitons enfin que l’Etat s’engage au côté des éditeurs et des auditeurs de manière volontariste en les sensibilisant et en les accompagnant dans cette évolution, comme pour la TNT.

Le mouvement initié s’amplifie et les professionnels unis, rassemblés ci-dessous dans une alliance globale pour la radio, ouverte à tous, s’engagent à promouvoir la radiodiffusion gratuite, universelle et libre d’accès.
 
Contacts :
SNRL Emmanuel Boutterrin – contact@snrl.fr - 04.91.55.56.85
Digital Radio Jamil Shalak - france@digitalradiodr.fr - 01.41.06.16.02
 

ZOOM


Couleurs FM au coeur du développement social et solidaire du Nord-Isère

 En partenariat avec une coopérative d’activités, la communauté d’agglomération Porte de l’Isère et la Ville de Bourgoin-Jallieu, Couleurs FM organise le 10 novembre 2010 une grande journée de sensibilisation à l’Economie Sociale et Solidaire. Au programme : rencontres, animations, conférence, concerts et émission de radio autour de la thématique : "Vivre autrement avec l’ESS"...

L’an passé, une grande émission en public réalisée par Couleurs FM à Bourgoin-Jallieu avait permis de réunir de nombreux acteurs du territoire autour de l’économie sociale et solidaire : acteurs locaux et structures régionales de l’ESS, représentants institutionnels locaux... Dans le même temps, la CAPI (Communauté d’Agglomération des Portes de l’Isère) lançait avec la CRESS (Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire) une étude - diagnostic sur le développement de l’ESS sur le territoire et la coopérative d’activités "A2 et Plus Entreprendre" devenait antenne locale de l’Union Régionale des coopératives.

L’émission de Couleurs FM avait non seulement permis de sensibiliser de nouveaux acteurs (notamment institutionnels) de la pertinence de cette autre forme économique qui participe au développement des territoires, mais aussi elle avait fait se rencontrer les principales dynamiques à l’oeuvre dans le développement de l’ESS sur son territoire.

Forte de cette première mise en réseau, Couleurs FM a décidé cette année e poursuivre cette dynamique en allant plus loin. Une journée complète de sensibilisation a l’ESS aura donc lieu le 10 novembre à Bourgoin-Jallieu. Elle est co-organisée par la radio associative du Nord-Isère, la CAPI et la coopérative d’activités en partenariat avec la Ville de Bourgoin-Jallieu, la CRESS, l’Union des coopératives en Rhône-Alpes, et une vingtaine de structures associatives, coopératives ou mutualistes du territoire.

Toute la journée, au sein de la Halle-Grenette, un bâtiment vitré et ouvert sur l’extérieur en plein centre-ville, ces structures se présenteront par des stands et des animations (ateliers créatifs) ; cinq conférences sur les thèmes : manager autrement, manger autrement, informer autrement, entreprendre autrement et compter-épargner autrement seront données par des acteurs régionaux de l’ESS.

La fin de journée sera consacrée à une émission de radio en public faisant intervenir différentes personnalités du territoire aux côtés de représentants de la CRESS et de la CAPI sur le thème : "Quel avenir pour l’économie sociale et solidaire sur la CAPI ?".

Un concert donné par des musiciens locaux accompagnera l’apéritif qui clôturera la journée, espace de dialogue où commenceront sans doute à se dessiner les actions concrètes de 2011. Perspectives dans lesquelles Couleurs FM s’inscrit déjà, avec le projet d’une émission mensuelle dédiée à cette "autre économie" dans le Nord-Isère. Une émission vouée à pérenniser cette dynamique de mise en réseau des acteurs de l’ESS pour un développement local centré sur des processus humains et solidaires.


CHEZ NOS PARTENAIRES


La saison des peuples autochtones du CIIP

Radio Grésivaudan est partenaire du CIIP pour les rencontres "peuples autochtones en résistance"
Une grande première à Grenoble que cette "Saison des peuples autochtones en résistance". Tout un trimestre consacré à ces populations dont les ancêtres furent les premiers habitants de territoires souvent colonisés depuis par des étrangers, le plus souvent d’origine européenne. C’est un colonialisme, à partir des années 1500, qui est responsable du déplacement forcé ou tout le moins de la domination physique et culturelle imposée aux Aborigènes d’Australie, aux Maoris de Nouvelle-Zélande, aux Indiens des Amériques ou encore aux Touaregs du Sahel. Des hommes, des femmes, des enfants qui furent massacrés, assimilés ou repoussés dans des territoires marginaux. Colonialisme qui se perpétue aujourd’hui...
Des peuples "fragiles" », premières victimes de la mondialisation et d’un modèle économique productiviste et prédateur. Leurs terres, leurs forêts, leurs ressources minières sont convoitées et exploitées contre leur volonté. Des peuples profondément attachés à leur terre, à leur environnement, qui cherchent à maintenir un lien profond, consubstantiel avec la Nature, mais qui risquent de disparaître définitivement si nous
n’appuyons pas leurs résistances face à des États et des multinationales qui sur-exploitent sans vergogne leurs richesses. Une résistance bien réelle qui est parfois "victorieuse" : la tribu des Dongria Kondh, en Inde, vient d’arracher à l’État Indien l’annulation d’un projet géant d’exploitation de bauxite sur leur "montagne sacrée". Un exemple parmi d’autres Il s’agit bien d’une thématique d’une brûlante actualité qui nous concerne directement. Non seulement ces peuples autochtones nous lancent un appel pressant à la solidarité. Mais par leur "sagesse" et leur conception du monde et du vivant ils nous invitent tout simplement à refonder radicalement un certain type de développement et à repenser notre lien avec cette Terre qui est unique car nous n’en avons pas une autre de rechange !
Des peuples autochtones qui nous proposent de nous pencher sur notre propre histoire coloniale et de réfléchir sur la pensée coloniale contemporaine.

Voir le programme de la saison

 


Appel à projets

 

La Région Rhône-Alpes lance l’appel à projets vie associative 2011

La Région Rhône-Alpes lance l’appel à projets vie associative 2011
Le thème : favoriser l’engagement associatif
Les dossiers de candidature sont à retourner pour le 31 décembre 2010 au plus tard.
Nouveau : un bonus est possible si le projet comporte une dimension participative.

Voir sur le site de la Région Rhône-Alpes


AGENDA


 
5, 6 novembre : Le Congrès annuel de la Confédération Nationale des Radios Associatives aura lieu à Paris au 101, rue de l’Université, bâtiment Chaban-Delmas salle Victor Hugo - 75 007.
 

8 - 13 novembre : conférence mondiale de l’AMARC à Ciudad de la Plata en Argentine (cf article plus haut)
 


 Novembre : les Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes - 13 émissions en public dans toute la région sur l’économie sociale et solidaire :

 

RADIO

DATE

HEURE

LIEU

THÉMATIQUE

PARTENAIRES SCOLAIRES

Emissions en public et en partenariat avec structures scolaires

1

Radio Grésivaudan

30/11/10

12h45

Le Touvet - Collège Pierre Aiguille

Découverte des métiers de l’ESS

Collège Pierre Aiguille

2

Info RC

24/11/10

10h00

Aubenas- Lycée agricole Olivier de Serres

Manger autrement

Lycée agricole Olivier de Serres

3

Radio Méga

25/11/10

12h00

Cité scolaire Briffaud de Valence ou du Technosite de Valence

Échanges et regards sur l’ESS

Cité scolaire Briffaud

4

New’s FM

25/11/10

10h00

Voreppe - IEM-FP Le Chevalon

ESS : quelle place pour les personnes à mobilité réduite ?

IEM-FP Le Chevalon de Voreppe

5

Radio D’ici

26/11/10

19h00

St Julien Molin Molette – Studio Radio D’Ici

Vivre, travailler, consommer autrement dans un Parc régional

Lycée Boissy d’Anglas - Annonay

6

Radio St Ferréol

19/11/10

19h00

Crest - Locaux de l’association Archijeux au 10 rue Archinard

Les AMAP une consommation bio, locale et solidaire

CCAS de Crest ou Association Archijeux

7

Radio Semnoz

16/11/10

16h00

Poisy - Lycée agricole de Poisy

« Commerce équitable et réseaux courts : une solidarité exemplaire dans la paysannerie »

Lycée agricole de Poisy

8

Tropiques FM

18/11/10

10h00

Bourg en Bresse - Espace Rhône-Alpes de Bourg-en-Bresse

Manger autrement, c’est possible avec l’ESS

Lycée Edgar Quinet

9

Radio M

25/11/10

15h00

Montelimar - Collège des Alexis

Vivre autrement avec les métiers de l’ESS

Collège des Alexis

10

Radio Pluriel

24/11/10

18h00

Maison des Passages – Lyon 5ème

Les métiers de la culture (cinéma, spectacle vivant, musique) et l’ ESS

Collège Dargent (et autres établissements à confirmer)

Cafés citoyens radiophoniques

1

Radio Grésivaudan

25/11/10

19h30

Bernin – Brasserie du Chardon

Vivre autrement : l’économie sociale et solidaire est une économie à taille humaine

 

  Radio Dio 18/11/10  18h30  Saint Etienne - Café Les Pères Peinards"  Une culture autrement ESSentielle  

2

Radio Pluriel

16/11/10

18h30

Lyon – Café De l’Autre Côté du Pont

Se nourrir autrement avec l’ESS

 

Contactez-nous pour de plus amples informations : cranc-ra@orange.fr - t.borde@laposte.net


A noter aussi lors de ces Rencontres Solidaires, la grande journée festive autour de l’ESS le 10 novembre, Halle-Grenette à Bourgoin-Jallieu à l’initiative de Couleurs FM (lire plus haut).

 


 


 


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 259200

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site actions et documents  Suivre la vie du site informations generales   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License